Anecdote lors de la conférence de Septembre 2013

DSC_0098 (2)

En première partie, lors de la conférence de Reynald, nous avons subi quelques désagréments avec notre micro sans fil.
Celui-ci grésillait de façon intempestive malgré le fait que la pile était neuve et que les branchements étaient corrects.
Après avoir tout essayé pour supprimer ces légers bruits, nous sommes parvenus à trouver l’origine du problème : le boitier récepteur était mal positionné, et en le déplaçant alors au dessus de notre matériel de sonorisation, donc nettement plus en hauteur, les grésillements et l’effet de souffle s’estompèrent.
Et ainsi, la conférence pu se poursuivre plus sereinement.

Après une pause, et donc en seconde partie, Reynald et Michel commencèrent les contacts médiumniques.
Or, le micro sans fil se mit à nouveau à nous causer des problèmes alors que nous n’avions rien modifié durant la pause.
Cette fois-ci, le problème ressemblait au dysfonctionnement que fait le micro à une distance trop éloignée du boitier récepteur ou à l’utilisation d’une pile trop usagée.
Ce qui n’était absolument pas le cas …
Nous avons eu beau tout vérifier à nouveau, rien n’y faisait pour stopper ce dysfonctionnement.

Puis, quelques minutes plus tard, les désagréments s’arrêtèrent nets et tout redevint normal …
Je ne cherchais pas à comprendre, bien content que cela fonctionne correctement et ce, jusqu’à la fin des contacts médiumniques.

J’avoue que j’étais surpris du comportement inhabituel de ce matériel qui ne m’avait pourtant jamais fait défaut auparavant et je me révélais un tantinet déçu et furieux, surtout en cette occasion …

Ce n’est qu’une fois chez moi, assis tranquillement dans le fauteuil, que la solution m’est venue de façon soudaine.

Le dysfonctionnement de la première partie était logique et a pu être rectifié aussitôt.
Par contre, le dysfonctionnement de la seconde partie (lorsque les contacts médiumniques ont commencé) était inexplicable.

Comme il s’agit d’un micro sans fil HF qui nécessite l’utilisation d’ondes, de fréquences, je pense que celles-ci ont été perturbées lorsque les premiers contacts ont eu lieu, d’où les dysfonctionnements inhabituels.
Ces fréquences ont peut être servi de support supplémentaire au médium ou à contrario, ont gêné la fluidité des premiers contacts.

Dès lors, j’utiliserai un micro avec fil pour des contacts médiumniques !

Laisser un commentaire